Partagez | 
 

 Royaume de Durïn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Isildur Telcontar
avatar
INSCRIT LE : : 26/10/2015
MESSAGES : : 17
MessageSujet: Royaume de Durïn   Mar 27 Oct - 7:10

Emblème nain :
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Contexte :  (Soumis a correction Orthographe/syntaxe/formulation)
Après la chute de Sauron, Thorin III dut "Heaume-de-Pierre" prit la succession de son père Dain II, mort lors du siège de la Montagne Solitaire au cours du mois de mars 3019 TA. Il plaça son royaume sous la Suzeraineté d'Elessar roi du Royaume Réunifié. Erebor et les royaumes nains connurent sous son règne grandeur, richesse et opulence. Thorïn III décéda en l'an 122 QA à l'âge de 277 ans

Son fils Thor II lui succéda. Sous son règne la puissance de la Maison de Durïn s'accentua ; les Nains reprirent les Ered Mithrim et de là, reprirent le Mont Gundabad aux mains des derniers Orcs sévissant encore dans la région. Seuls les grands bastions comme Gobelinville, le Mont Gram et la Moria demeuraient encore aux mains des Orcs et des Gobelins. La croissance et l'opulence connurent un certain ralentissement à cause de la forte croissance de la population (chose rare chez les nains !) ce qui engendra un problème de place au sein de la Montagne Solitaire. Ce fait pourrait expliquer les reconquêtes et opérations militaires entreprises par Thror II afin de ne pas voir son règne seulement marqué par cette récession. De nombreux comptoirs nains virent le jour afin de faciliter les liaisons entre les différentes villes du Royaume, notamment les villes de l'Ered Luin et celle d'Aglarond, où avaient en Seigneur Gimli et ses héritiers depuis son départ en l'an 120 QA après la mort d'Elessar. Après la reprise du Mont Gundabad lors de l'hiver 154 QA les relations avec les maisons lointaines furent renouées, et de nouveau des réunions des chefs de maison se tinrent dans l'ancestrale ville naine qui avait vu naître Durïn l'Immortel. Après ces conquêtes s'ensuivit une longue phase de paix qui comprenait la fin du règne de Thror II et celui de son fils Frérin.

En l'an 425 sous le règne de Thrain III fils de Frérin les Terres du Nord furent frappées par un hiver rigoureux et les Nains, malgré leur robustesse de nature, furent touchés par une maladie meurtrière, qui fut plus tard appelée parmi le peuple Nain "la Crache-poumon" et chez les autres peuples la "Grippe Dorée" en rapport a la richesse des Nains et la couleur jaunâtre des glaires que crachaient les malades. Durant cet Hiver les héritiers de la maison de Durïn succombèrent les uns après les autres, la maladie ne faisant pas de différence entre riches et pauvres, nobles ou roturiers. La maladie finit par disparaître comme elle était apparue, lentement. Après cet évènement le vieux couple royal n'eu plus d'enfants : pensant mourir sans héritier et sans descendance le couple fut surpris d'apprendre en l'an 452 QA que la femme du roi, Giulïn était enceinte alors qu'elle n'était plus en âge de procréer. Beaucoup de Nains y virent un signe de compassion de Mahal (Aulë chez les Nains) mais cela n'est que pures spéculations.

C'est donc durant le mois de Janvier 453 QA que naquit un jeune Nain, que rapidement de nombreux sages Nains s'accordèrent à nommer… Durïn. Pour eux il n'y avait aucun doute! Cela ne pouvait être que leur Roi mythique envoyé pour les gouverner ! Après cette terrible maladie et la mort des descendant royaux. Plus l'enfant grandissait plus sa ressemblance avec l'antique père des Nains était frappante, très rapidement on se rendit compte qu'il apprenait vite, très vite...trop vite. Les Sages, les maîtres et autres Nains afférés à l'éducation du jeune prince arrivé à l'adolescence surent alors que les légendes étaient vraies. Les réincarnations de Durïn possédaient bel et bien le savoir et la mémoire de leurs vies passées ainsi que leurs rancunes. Et ils en eurent confirmation lorsque, lors d'un cours d'histoire Durïn appris que le Balrog de la Moria était tombé, les larmes aux yeux lui vinrent comme si, lui-même y avait participé et avait vu les morts de son peuple, ainsi que la sienne, des mains du démon de feu.

En l'an 472 survint la mort de la reine, le roi lui ne continua de vivre et de s'accrocher qu'à la seule chose qui lui restait; son fils. Le vieillard s'accrocha à la vie jusqu’en 499, à la veille de la Réunion Des Pères au Mont Gundabad. Les lois Naines veulent qu'en cas de mort du roi, lorsque l'héritier n'est pas majeur, un régent doit être désigner, mais les cas de force majeure impliquent des solutions exceptionnelles, et au vu de l'expérience et du savoir engrangé par le Prince au cours de ses vies ultérieures la nomination d'un régent parut futile et saugrenu.

C'est donc Durïn VII fils de Thrain II qui ouvrit l'assemblée exceptionnelle des Pères en Janvier 500 dans la Grande Salle du Mont Gundabad. À cette occasion toutes les maisons renouvelèrent leurs vœux d'allégeance à la maison de l'Ainé et à la lignée de Durïn. Ainsi le pouvoir et l'influence de la Maison des Longues Barbes en furent à nouveau accrus. Sous le règne de Durïn les Nains redécouvrirent des savoirs perdus notamment pratiqués au temps de l'âge d'or de Khazad-dûm et des premières années d'Arda. Les nains redécouvraient certain secrets de forge mais surtout les secrets de la lumière grâce a d'ingénieux miroirs de mithril et d'autres métaux. Ces grands miroirs permettaient de réfléchir la lumière du soleil et de la lune qui passaient par de petites ouvertures faites dans les parois de la montagne. Avec ces miroirs les Nains étaient même capables de recréer des jardins sous la montagne leur permettant ainsi de créer nourriture et lieux d'élevage et de se retrouver ainsi plus autonome vis-à-vis du monde extérieur. Les premières années du règne du Prince se distinguèrent par un retour de la croissance naine, autant en terme de démographie que de richesse. Il entreprit une réforme de l'entrainement des soldats et rétablit l'entrainement par maisonnée comme il était fait autrefois à Khazad-dûm. Ainsi les vétérans entrainaient les jeunes de leurs maisonnées ce qui permettait de fournir à l'armée naine en cas de guerre des recrues, formées et entrainées au plus proche du vrais soldats de métiers.

La diplomatie vis-à-vis des autres peuples se durcit à la séparation des Nains de l'Empire en l'an 522 QA, apogée des tensions entres Hommes de l'Empire et Nains. En effet l'Empereur lança une attaque d'envergure contre les hommes du nord, prit leurs terres et usurpa le titre de Roi du Nord en annexant les territoires de la Brèche, les villes de Dale et Esgaroth ainsi que les Terres Brunes. Face à cet affront commis aux plus anciens et fidèles alliés des Nains en ces terres du nord, Durïn décida de rompre le lien de vassalité et de retirer son royaume, qui était depuis la fin du TA ainsi que depuis les règnes de Thorïn III et d'Elessar, à la Suzeraineté de l'Empire.

Les Nains continuèrent leur œuvre dans les Monts du Nord, entendant laver chaque caverne, chaque recoin des montagnes de la présence des Orques. Un jour durant l'automne de l'an 799 QA lors de l'assaut d'un vieux fortin envahi par des Orques les Nains se retrouvèrent face à un contingent d'orques plus grand qu'ils ne le pensaient. Le combat fut rude mais les Nains menés par le Prince Farin Ier fils de Durin trouvèrent une grande salle où les Orques avaient amassé, pendant une très longue période, leurs butins. Parmi le grand nombre de pièces, de bijoux et d'armes, l'œil du prince fut attiré par un couronne de facture Naine, mais pas faite pour un Nain. Cela se voyait dans le style des décorations et dans le type des pierres précieuses utilisées. Farin sortit de la salle et la brandit en l'air à la lueur des torches pour pouvoir mieux l'observer lorsque surgi derrière lui un Orque, qui l'égorgea avant d'être tué. Les nains ramenèrent les richesses et la dépouille du Prince à Erebor, et alors que le Roi s'était précipité pour accueillir son fils, il s'effondra en larmes. Sur le torse du Prince, reposait la couronne. Le roi pleura longuement la perte de son fils, quand certain sages examinèrent la couronne ils purent l'identifier comme étant la couronne du Roi Elfe Thingol, commandée aux Nains des Montagnes Bleues, expliquant la provenance Naine. Durïn décida de conserver la couronne comme prix du sang. Mais le roi Elfe ne l'entendait pas de cette oreille et vint réclamer la couronne comme étant son héritage. Le ton de la conversation monta et Durïn congédia le roi Elfe comme un simple serviteur sur ces paroles ; "Votre couronne n'est rien à côté du sang des miens, estimez vous donc heureux Ô roi d'avoir encore votre fils plutôt que deux couronnes". Ainsi c'est en hiver 800 QA que l'amitié des Elfes et des Nains dans le nord se rompit. Mais ce n'était que le début.

Peu de temps après cet incident, en 802 QA une caravane naine passant en bordure de la Forêt Noire se fit attaquer par des orques et tous les Nains tués. Quand les Nains envoyés pour retrouver cette caravane arrivèrent sur place ils ne trouvèrent que des cadavres de Nains et d'Orques tués par des flèches elfiques. Et plus aucunes traces de l'or et des bijoux que transportait la caravane. Les Nains partirent en direction de la forêt pour savoir ce qu'était devenue la cargaison. Le roi ne les reçut pas et ce furent les gardes qui leur intimèrent de partir : l'or de la caravane serait le paiement de la couronne volée. Les Nains partirent non sans insulter les Elfes et leur Roi de voleurs. Quand la nouvelle parvint à Durïn, le Roi cessa toutes relations avec les Elfes, plus aucun bien ne serait acheté ni vendu aux Elfes. Après ces évènements les Nains se replièrent quelque peu sur eux-mêmes, continuant de commercer mais se faisant moins présents.

A l'intérieur des montagnes l'activité ne cessait pas et les Nains se préparaient à l'une de leur plus grande bataille depuis le siège d'Erebor par les armées de Sauron : la reprise de Khazad-dûm.


Arbre généalogiques :

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Royaume de Durïn   Jeu 29 Oct - 3:25

Khazad-dûm

Histoire

Fondation : C'est alors que le monde était jeune, et que les royaumes humains n'en étaient qu'a leur balbutiement que Durïn et son peuple fondèrent dans les Mont Brumeux sous les Pics de Zirak-Zigil, Barazimbar et Bundushathûr un extraordinaire domaine. De part sa taille et sa beauté le Royaume de Khazad-dûm ne connaissait aucuns rivales. Plusieurs étaient nécessaires pour traverser les innombrables salles tailler dans le roc qui reliaient ses portes est et ouest. Mais les nains ne s'étaient pas arrêté la, ils avaient édifier une merveille d'architecture, de la haute Tour de Durïn au sommet du Zirak Zigil, aux profondes salles du trésor et aux mines, Khazad-dûm était un vrai labyrinthe. Au temps de sa gloire Khazad-dûm était un sanctuaire de lumière, de richesse et d'opulence dont le plafond des grandes salles, telle Cavenain, était soutenu par une forêt de pilier plus élancé et haut que des arbres. Le Royaume prospéra grâce aux talents des forgerons et des joiliers nains qui façonnaient des armes, armures et bijoux magnifique a partir de métaux et de pierre précieuses. Mais la plus grande richesse de Khazad-dûm était sans nul doute le Mithril ou vrai-argent, les gisements de métal extrêmement rare étaient les plus recherché du peuple de Durïn notamment a cause de la valeur incommensurable de ce dernier. Et cette rareté n'était pas injustifié, une lame forgée dans ce métal ne perdait jamais ni tranchant ni éclat et les armures ou cotte de mailles étaient capable de résister aux griffes d'un dragon et de rester tout de même d'une légèreté remarquable. Et c'est a Khazad-dûm que les nains trouvèrent plus de Mithril que jamais et qu'ils creusèrent toujours profondément pour trouver de nouvelles veines. Ainsi le commerce du Mithril attirait des caravanes de marchands de toute la Terre du Milieu , du Lindon au Gondor tous venaient a Khazad-dûm pour se procurer ce métal rare et les magnifiques objets de l'artisanat nain. La réputation, l'influence et la splendeur de Khazad-dûm ne cessa de s'étendre attirant toujours plus de personnes. Ceux qui cherchaient une route sûre a travers les Mont Brumeux passaient par le Royaume nain économisant ainsi des jours voir des semaines d'un voyage périlleux. Ainsi Khazad-dûm devint un lieu cosmopolite et le joyaux du nord cher au cœur des nains.

L'ombre et la flamme : Mais ce désir irrépressible entraina les Nains a creuser toujours plus profondément jusqu'aux racines de la Montagne. Ce désir se révéla fatal, au fond d'un des puits de mine la ou il ne se trouvait pour seule lumière les lueurs des lanternes des mineurs qui se balançait aux rythmes des coups de pioches, les Nains mirent a jour une sombre grotte d’où se dégager un mal palpable. Il s'agissait la de l'antre d'un Balrog de Morgoth, un être d'ombre et de flamme. Le monstre se réveilla et surgit des profondeurs pour déchainer sa colère sur le peuple de Khazad-dûm. Sa force et sa puissance étaient phénoménal et les dégâts qu'il provoqua ébranlèrent le royaume tout entier. Son éveil attira des nués d'Orques et d'être malfaisant dans son sillage pareille a des papillons de nuits attiré par une lumière. Ces immondes créatures détruisirent et pillèrent ce qu'elles ne pouvaient fabriquer d'elles même. Bien que sachant le combat perdu les Nains affrontèrent cet adversaire qu'ils ne pouvaient vaincre avec toute la vaillance, la force et la détermination propres a leur race. Après une suite de violentes batailles qui mirent les niveaux inférieurs Khazad-dûm a feux et a sang le Balrog tua le Roi Durïn VI et massacra ses armées. Voyant leurs espoirs perdus, leur royaume détruit, les Nains survivant s'enfuirent et scellèrent les portes du Royaume derrière eux abandonnant ainsi le plus grand Royaume Nain aux ténèbres.

L'espoir persiste : Pendant les siècles qui suivirent la chute de Khazad-dûm, les nains qui restèrent de la lignée de Durïn s'éparpillèrent aux catres coins de la Terre Du Milieu. Nombreux devinrent marchands itinérants, colporteurs ou des forgerons qui offraient leurs services au gré de leurs errances. Malgré tout, les Nains réussirent a conserver quelques forteresses. Au TA la plus fameuse d'entre elle était Erebor ou le Mont Solitaire, elle était la plus digne descendante de Khazad-dûm. Dirigée par Dain, un roi sage dont la noblesse rappelait a tous le port et la fierté des monarques d'antan, après la chut de Smaug Erebor. Sous son règne, Le Mont Solitaire a prospéré, et pour beaucoup Erebor était considéré comme un bastion d'espoir et de force face a la puissance du sombre Lieutenant de Morgoth. Mais le Peuple de Durïn c'est toujours languit du jour ou il pourrait reconquérir ses anciennes demeures a Khazad-dûm et chasser les orques de leur domaine. Mais jusqu’à présent un sort funeste attendait les personnes assez téméraire pour s'y risquer. Ainsi Thror se fit tué par Azog ce qui déclencha la grande guerre des orcs et des nains. Et plus tard c'est Balïn et son expédition qui furent victime de la fourberie des Orques. Malgré une un semblant de réussite au début de l'expédition les nains finirent par être tué un a un et acculé dans la Chambre de Mazarbul. Mais les nains ne pouvaient reprendre la Moria tant que le Fléau de Durïn hantait ses couloirs .. Mais a la fin du Troisième Âge avec le passage de la Communauté de l'Anneau guidé par Gandalf le Magicien, le Balrog fut vaincu et a nouveau l'espoir reprit dans le cœur des nains qu'un jour ils reprendraient leur Royaume.

Cartes
(images a venir)

Les Quartiers de Khazad-dûm

Au vu de la taille et de la complexité du Royaume de Durïn, il nous est obligé d'avoir une approche plus simpliste que ce qu'il est réellement. Imaginez un royaume qui s'étend en largeur, en longueur, en profondeur, en hauteur ! Ainsi que le nombre de salles incalculables que cela engendre. Nous nous aiderons donc des deux cartes ci-dessus.  
La première nous donnant un aperçu de la hauteur et de la longueur du royaume.
La deuxième est quant a elle plus pratique pour voir et imaginer la progression d'une armée ou d'un peuple a travers Khazad-dûm. Ainsi sur cette carte nous avons pu diviser le Royaume en quartiers et en voici la description accompagnée de quelques images illustrant ces quartiers afin de faciliter l'immersion.

Le Quartier le plus a l'Est, quartier royal, diplomatique, politique et militaire. Est pour ainsi dire le plus grand et le plus beau quartier de Khazad-dûm.
Revenir en haut Aller en bas
 
Royaume de Durïn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BEHIND NEW YORK RPG :: Données-